2006Oct 5

Sur la route du Karnakata…

… pas grand chose à signaler ! :-)
A part une très courte nuit (le sleeper, c’est bruyant, surtout quand le bébé de la famille de notre compartiment crie régulièrement). Amre lui a beaucoup plus de facilité pour dormir… ahh ces syriens !

pa040006-1

Sur le wagon du train, on met un peu de temps à trouver nos noms, pour cause “matthieu aubry” est devenu “mathew aburu” et “amre ghiba” est “amize ghiba” ;-)
Une fois arrivé à Mysore, on prend le bus pour Madikeri, point de départ de notre trek. Premiere fois que je prenais un bus “deluxe” ! La grande classe, un bus qui ressemble à ce qu’on trouve chez nous, siège bien confortables… et puissance moteur plus importante. Puissance moteur + inde = vitesse + danger !!! Et oui on a eu quelques frayeurs du fait de la vitesse du bus, qui semblait parfois ne pas pouvoir être controlée… Les chauffeurs ici ont quand même du talent, savent se ranger sur le bas côté à la toute dernière seconde, ou encore klaxonner longtemps à l’avance (et continuement) jusqu’au virage bien serré (celui où on ne voit rien de l’autre côté), qu’il passe à vitesse maximale (oui il n’a pas entendu d’autres klaxon donc pas de risque).

On a mesuré vite fait : on a fait des bonds de plus de 20cm. Ca peut faire mal un bond de 20cm sur un fauteuil de bus !

1 Commentaire sur “Sur la route du Karnakata…
  1. Sep 29, 2014

    Puissance moteur + inde = vitesse + danger !!! xptdrrrr c’est un truc de malade je confirme, je suis plié de rire merci pour cette article, des vrai pilotes

Laisser un commentaire

Merci de taper les chiffres pour prouver que vous êtes humain *