2007Jan 4

Varanasi

Varanasi, l’inde dans toute sa splendeur

Varanasi était certainement la ville que j’avais le plus envie de visiter avant de venir en Inde. Varanasi, une ville indienne de taille moyenne (un peu plus d’un million d’habitants) est bordée par le gange (“mother ganga”, la mère gange), le fleuve sacré pour les hindous, où il fait bon se baigner et se laver des impuretés (et nettoyer les péchés). C’est aussi la ville où il est conseillé de mourir, du fait de son caractère sacré ; une dizaine de corps sont brulés continuellement, 24h sur 24, 7 jours sur 7 : une industrie à part entière. Mourir à Varanasi permet d’atteindre moksha, la libération du cycle de la naissance et de la mort.

Sun rise in ganga

photo d’une barque sur le gange à varanasi au lever du soleil

Je suis arrivé tranquillement par avion de Delhi, et après une petite heure de taxi, je trouve facilement un hotel sur les bords du gange (Sita guest house, qualité correcte), à 200 roupies la nuit. Après un délicieux repas au resto Keshari Ruchiar Byanjan, je me balade avec 3 français sur les bords du gange, découvrant progressivement l’ambiance et la magie du lieu… D’ailleurs je passerai les 2 jours suivants à me balader sur la rive, à observer la vie des locaux sur les “ghats”. Les ghats sont les sortes de quais qui parsème le bord du fleuve, avec des escaliers pour permettre de facilement accéder à Ganga. Il y a un grand nombre de ghats (plus de 70) et chacun porte un nom, le plus connu et important étant le Dasaswamedh ghat, situé au centre.

Washing, praying under the rising sun...

photo de la Puja du matin sur les ghats de varanasi

Le premier matin je me lève avant le leveil du soleil pour voir un peu l’ambiance au bord du gange au lever du jour… et je ne suis pas décu ! Je me retrouve embarqué dans une prière, chantée par un groupe d’une trentaine d’hindous, à claquer dans les mains ; assez irréel à 5h30 du matin, mais vraiment fun ! On remarque aussi les nombreuses personnes qui dorment par terre sur les ghats, enroulés dans des couvertures, car il fait bien frais au bord du fleuve quand le soleil se cache… Je fais ensuite la classique balade en bateau au lever du soleil, moment idéal pour prendre de belles photos avec la chaude lumière du soleil levant. Notre pagayeur de barque a 10 ans, ça fait bizarre quand on le voit galérer pour ramer… mais en Inde on s’habitue malheureusement à voir les enfants travailler (passer le balais dans les restaurants, tenir les magasins des parents, etc.) ; enfin, il y a le côté caché que l’on ne voit pas et qui est bien moins rose (les enfants qui bossent dans les usines de tissus, etc.)…

Varanasi ghat, with the morning light

photo Vue d’un ghat de varanasi sous le soleil levant

Comme prévu, les couleurs sont superbes, l’atmosphère magique, Varanasi nous montre toute sa beauté !

Ganga prayer

photo de la Prière hindou du matin

Dans la journée, j’erre sur les ghats, je prends un max de photos, les gens sont tous très gentils… Si on exclut les masseurs qui vous tendent la main pour vous dire bonjour, et ne vous lachent plus une fois qu’ils ont prise, et commence a vous masser la main, puis le poignet, puis “NON MAIS TU ME LACHES JE VEUX PAS ME FAIRE MASSER !!!!”


Comme dit précédemment, Varanasi est la ville où il fait bon mourir. Un grand nombre d’hindous viennent donc ici quand ils sont en âge de mourir, et attendent la sentence finale… Ils se font ensuite incinérés sur des buchers, enroulés dans des couvertures très colorés, imprégnés d’encens, et les hommes de la famille assistent au bucher.. pendant que les femmes pleurent le mort au temple. Une fois le corps bien brulé, ce qui prend de 4 à 6h, on met de l’eau du gange dessus, puis on balance les restes dans le gange… Le mort atteint alors la libération !En tout cas c’est intéressant de voir comme la mort ici est mieux acceptée que par chez nous, je n’ai pas ressenti de tristesse.

Sadhu

photo d’un Sadhu a varanasi

Bien sûr 20m plus loin sur la même berge où sont jetés les restes des cadavres, des gens se lavent, font leur lessive… l’eau du gange est une des plus polluées du monde, malgré sa capacité d’auto régénération largement supérieure à la moyenne, mais il reste la source de vie de millions d’indiens.

Sadhu burial, the sadhu in the box is thrown in the ganga

photo de l’enterrement d’un saddhu au milieu du gange à varanasi 

Cette photo montre l’enterrement (si on peut dire) d’un Saddhu ; les saddhu, les femmes enceintes, les lépreux et les enfants ne sont pas brulés comme les autres, du fait de leur caractère “sacré”. Ils sont mis dans une caisse en bois avec plein de fleurs, etc. et sont jetées au milieu du gange. J’ai eu la chance d’assister à la cérémonie “d’enfleuvement” d’un sadhu, et c’est bien impressionnant, ils changent, ils claquent dans les mains, on applaudit. Sur la photo vous voyez à droite la caisse une fois jetée à l’eau.

8 Commentaires sur “Varanasi
  1. Gaëlle
    Jan 9, 2007

    Les photos sont magnifiques, on a l’impression de voyager en même temps que toi. Ce que tu nous présente correspond à tes vacances ou bien alors à tes vacances en famille. on attend la suite de tes aventures.

  2. Mara
    Jan 11, 2007

    Looks amazing! I love your pictures!!! You are a real talent! I miss India! :)

  3. Jan 15, 2007

    merci beaucoup! thanks a lot :)

  4. Jan 31, 2007

    Euh, sale, sale ça depend ou !

    Quand tu remonte, ça se nettoie !

  5. Diego
    Jan 12, 2010

    Dit-moi une chose Matthieu, c’est vrais que toute la ville a une impressionnante odeur à mort ?

  6. matt
    Jan 14, 2010

    Diego, si tu es autour du lieu ou ils brulent les corps, tu peux avoir des odeurs, mais dans la ville c’est l’explosion des sens comme partout en inde donc pas de soucis

  7. Oct 10, 2014

    Magnifique les photos du gange, merci de nous faire voyager et découvrir cette culture à travers ton blog ;)

Laisser un commentaire

Merci de taper les chiffres pour prouver que vous êtes humain *