2009May 24

Le Théisme Philosophique

Après avoir visionné le très intéressant documentaire “Religulous” (que je vous conseille très vivement de visionner) je me suis penché un peu sur la question religieuse ce qui m’a ammené à découvrir de nombreux nouveaux mots, dont le théisme et plus particulièrement le “théisme philosophique” (différent du théisme religieux). Voltaire, lui même déiste (équivalent du théisme philosophique), le définit dans son Dictionnaire Philosophique:

« Le théiste est un homme fermement persuadé de l’existence d’un Être suprême aussi bon que puissant, qui a formé tous les êtres étendus, végétants, sentants, et réfléchissants ; qui perpétue leur espèce, qui punit sans cruauté les crimes, et récompense avec bonté les actions vertueuses.

Le théiste ne sait pas comment Dieu punit, comment il favorise, comment il pardonne, car il n’est pas assez téméraire pour se flatter de connaître comment Dieu agit, mais il sait que Dieu agit et qu’il est juste. Les difficultés contre la Providence ne l’ébranlent point dans sa foi, parce qu’elles ne sont que des grandes difficultés et non pas des preuves ; il est soumis à cette Providence, quoiqu’il n’en aperçoive que quelques effets et quelques dehors, et jugeant des choses qu’il ne voit pas par les choses qu’il voit, il pense que cette Providence s’étend dans tous les lieux et dans tous les siècles.

Réuni dans ce principe avec le reste de l’univers, il n’embrasse aucune des sectes, qui toutes se contredisent ; sa religion est la plus ancienne et la plus étendue ; car l’adoration simple d’un Dieu a précédé tous les systèmes du monde. Il parle une langue que tous les peuples entendent, pendant qu’ils ne s’entendent pas entre eux. Il a des frères depuis Pékin jusqu’à la Cayenne, et il compte tous les sages pour ses frères. Il croit que la religion ne consiste ni dans des opinions d’une métaphysique inintelligible, ni dans de vains appareils, mais dans l’adoration et dans la justice. Faire le bien, voilà son culte ; être soumis à Dieu, voilà sa doctrine. Le mahométan lui crie, Prends garde à toi si tu ne fais pas le pèlerinage de la Mecque. Malheur à toi, lui dit un récollet, si tu ne fais pas un voyage à Notre-Dame de Lorette. Il rit de Lorette et de la Mecque, mais il secourt l’indigent, et il défend l’opprimé. »

Il est également très intéressant de lire la définition relativement directe de l’Athéisme par Voltaire dont je vous poste ici les quelques mots de la fin:

« S’il y a des athées, à qui doit-on s’en prendre, sinon aux tyrans mercenaires des âmes qui en nous révoltant contre leurs fourberies, forcent quelques esprits faibles à nier le Dieu que ces monstres déshonorent ? Combien de fois les sangsues dupeuple ont-elles porté les citoyens accablés jusqu’à se révolter contre le roi !

Des hommes engraissés de notre substance nous crient : Soyez persuadés qu’une ânesse a parlé ; croyez qu’un poisson a avalé un homme et l’a rendu au bout de trois jours sain et gaillard sur le rivage ; ne doutez pas que le Dieu de l’univers n’ait ordonné à un prophète juif de manger de la merde, (Ézéchiel) et à un autre prophète d’acheter deux putains, et de leur faire des fils de putains. (Osée) Ce sont les mots qu’on fait prononcer au Dieu de vérité et de pureté ; croyez cent choses ou visiblement abominables ou mathématiquement impossibles ; sinon le Dieu de miséricorde vous brûlera non seulement pendant des millions de milliards de siècles au feu d’enfer, mais pendant toute l’éternité, soit que vous ayez un corps, soit que vous n’en ayez pas.

Ces inconcevables bêtises révoltent des esprits faibles et téméraires aussi bien que des esprits fermes et sages. Ils disent : Si nos maîtres nous peignent Dieu comme le plus insensé et comme le plus barbare de tous les êtres, donc il n’y a point de Dieu ; mais ils devraient dire ; donc nos maîtres attribuent à Dieu leurs absurdités et leurs fureurs, donc Dieu est le contraire de ce qu’ils annoncent, donc Dieu est aussi sage et aussi bon qu’ils le disent fou et méchant. C’est ainsi que s’expliquent les sages. Mais si un fanatique les entend il les dénonce à un magistrat sergent de prêtres, et ce sergent les fait brûler à petit feu, croyant venger et imiter la majesté divine qu’il outrage. »

(de wikipedia) Voltaire écriva le Dictionnaire philosophique ou La Raison par alphabet, publiée en 1764. [..] C’est en 1763 que Voltaire revient à son idée d’un ouvrage qui condenserait l’essentiel de ses idées philosophiques, morales, politiques et religieuses. […] Le philosophe estime que le moment est venu de frapper un grand coup, [..] en juin 1764 est publiée, anonymement, la première édition du Dictionnaire philosophique portatif, non pas à Londres, comme il est indiqué sur l’ouvrage, mais à Genève[3]. Il s’agit d’un in-octavo de 352 pages contenant 73 articles, qui vont de « Abraham » à « Vertu »[4].

Dictionnaire Philosophique sur wikipedia = http://fr.wikipedia.org/wiki/Dictionnaire_philosophique

Vous pouvez lire le Dictionnaire philosophique en ligne sur le site de phalese.fr

8 Commentaires sur “Le Théisme Philosophique
  1. Jun 19, 2009

    Rien a voir avec cette note mais je viens de découvrir ton blog et j’aime beaucoup, très riche. Je ne vais pas tout lire aujourd’hui mais je reviendrai. Tu as fais des beaux voyages.

  2. Jul 18, 2009

    Bonne soirée

  3. Sep 15, 2009

    Real life observation tells us that, more often than not, those who work the hardest achieve the most.

  4. Alexis
    Jun 24, 2010

    Bonjour Matthieu,

    Il me semble que j’ai un parcours assez semblable au tien. On ne s’est jamais rencontré (on a failli une fois par l’entremise d’une connaissance commune) mais ça fait 2 ou 3 ans que je consulte ton blog de temps à autre, et j’ai un peu suivi tes pérégrinations via ce que tu publies.

    Pour ce qui concerne le théisme, étant moi aussi dans l’informatique, j’ai plutôt baigné dans une ambiance “scientifique” (des gros guillemets) ou plutôt rationaliste. Puis il y a eu des rencontres opportunes, un peu de réflexion et de prise de recul (un luxe par les temps qui courent) et surtout ce que certains appellent de la chance et que d’autres nomment grâce.

    Le texte que tu publies aurait pu être pour moi le point de départ de ce voyage. J’ai depuis quelques années un peu “travaillé” sur le sujet (concrètement, pas que dans les livres). Si je peux me permettre, je trouve que la pensée de Voltaire est très réductrice et qu’il manque beaucoup de recul sur sa situation. Je sais tout le bien qu’on m’en a dit à l’école, je me suis ravisé depuis.

    Lorsque Voltaire écrit que “l’adoration simple d’un Dieu a précédé tous les systèmes du monde”, je te conseille vivement de lire René Guénon qui parle souvent de “tradition primordiale” (notamment dans son livre “Le règne de la quantité et les signes des temps” si je me souviens bien). Il a écrit d’autres livres qui sont de vrais perles : “Les états multiples de l’être” => un très bon traité de métaphysique, “L’homme et son devenir selon le Védanta” => il avait une très bonne connaissance de la doctrine hindoue, “La crise du monde moderne” => écrit dans la 1ère moitié du XXème siècle et toujours d’actualité, … et j’en passe.

    Pour continuer, lorsque Voltaire écrit : “être soumis à Dieu, voilà sa doctrine.”. C’est drôle car la religion dont le nom signifie “soumission à Dieu” est l’Islam. A ce sujet, je ne peux que conseiller le livre de Martin Lings intitulé “Le prophète Muhammad”.

    Voila pour les quelques références et remarques, très succintes.

    Pour faire simple, avant je croyais ce qu’on m’avait appris à l’école. Les hommes étaient ignorants au début, ils vivaient dans des cavernes, et comme ils ne savaient pas expliquer pourquoi il pleut ou tel autre phénomène, ils disaient qu’il y a un dieu qui fait pleuvoir ou pour autre chose qu’on ne savait pas expliquer. Heureusement, on est devenu de plus en plus intelligent dans le temps (comme si le plus pouvait sortir du moins) et maintenant on sait expliquer pourquoi il pleut (ou plutôt comment, mais pas pourquoi) et aussi pleins d’autres choses qu’on ignorait auparavant.

    Le point de vue théiste dit tout le contraire. Les hommes étaient à l’origine probablement beaucoup intelligents que maintenant (l’intelligence n’est pas, comme on le dit généralement, une simple habileté mentale). Une progressive dégénérescence prend en apparence le dessus peu à peu (ce que Guénon appelle le courant anti-traditionnel). Résultat, on nous fait croire que le progrès est sans conteste un bien et qu’avant il y avait toute sorte de maladie qu’on a éradiquées. Sans changer les faits, la manière d’enseigner l’histoire présente comme bon ce qui a précipité la chute davantage (l’époque des lumières en est un bon exemple).

    Bon courage pour la suite !

  5. clovis simard
    Nov 7, 2010

    Bonjour,
    Vous trouverez ci joint l’adresse de mon Blog ( fermaton.over-blog.com). Votre visite de mon site est fortement appréciée.
    C’est une théorie mathématique de la conscience reliant très bien Art-Sciences-Mathématique-philosophie-spiritualité-sports.

    La page Champagne marathon présente l’aspect mathématique du marathon.

    Cordialement

    Dr Clovis Simard

  6. Jul 28, 2012

    hey there and thank you for your information – I’ve definitely picked up anything new from right here. I did however expertise several technical points using this site, as I experienced to reload the site lots of times previous to I could get it to load correctly. I had been wondering if your web host is OK? Not that I am complaining, but slow loading instances times will sometimes affect your placement in google and can damage your quality score if advertising and marketing with Adwords. Anyway I’m adding this RSS to my email and could look out for much more of your respective exciting content. Ensure that you update this again very soon..

  7. Sep 2, 2014

    Mr Matthieu, votre réflexion sur la pensée “religieuse” est vraiment édifiante, mais elle laisse encore à désirer.

  8. May 22, 2015

    C’est une théorie mathématique de la conscience reliant très bien Art-Sciences-Mathématique-philosophie-spiritualité-sports.
    http://www.senorama.com

Laisser un commentaire

Merci de taper les chiffres pour prouver que vous êtes humain *