2006Jul 25

Arrivée à l’IIT Chennai

En sortant de l’aéroport, premier choc : au moins 200 indiens attendent, tous pressés les uns contre les autres à la porte, comme si la star nationale allait sortir pour des autographes. Je n’ai pas osé sortir l’appareil photo pour faire mon touriste, mais la photo aurait été belle !!

Je prend un pre-paid taxi (taxi prépayé), ils sont plus chers que les autres taxis, mais au moins le prix est fixe (il faut oublier les prix fixes pour les taxis ici), donc c’est l’idéal pour l’européen qui débarque de sa terre natale.

La course en taxi est… tout simplement ENORME !! les taxis sont complètement barges, et font une utilisation tout à fait hallucinante du klaxon et des phares. Ils remplacent tout le reste : clignotants, rétroviseurs latéraux. C’est comme si on était dans l’attraction du futuroscope avec les sièges qui bougent, mais c’était réel ! J’ai adoré ce moment, et j’ai déjà hate de refaire l’expérience.

Ensuite l’arrivée à l’IIT est assez anarchique, je n’ai pas de chambre réservée, mais j’arrive quand même après avoir fait mon blanc perdu et fatigué, à obtenir la pitié du gardien de la “Taramani Guest House” et à obtenir a “Special authorization” pour une nuit dans l’hotel.

La journée fut un mélange entre repos, errance dans l’école, et administration pour obtenir une chambre définitive. J’ai également fait la rencontre de la denrée rare sur le campus (et de manière générale en Inde) : des blancs ! Des français en stage à l’IIT, qui connaissent déjà bien les lieux, et qui m’ont bien aidé à me retrouver dans la jungle de l’école.

A la fin de la journée, mission réussie, j’obtiens une chambre au “Cauvery Hostel”, la résidence où logent les étudiants d’échanges ainsi que tous les thésards de l’IIT. La chambre est tipique indienne (description plus tard sur le blog), la résidence est plutôt bien placée sur le campus, ça le fait !

chambre 1

Ma chambre pendant le ménage par les femmes de ménage

Je fais ensuite les courses de base (matelas, oreiller, seau, drap, anti moustique, etc.) au champion local, le “Gurunath”, et la soirée se passe tranquillement, repas et jus de mangue frais : je paye le coup aux 2 français, 60rs, 1€, pour 3 jus de fruits pressés à la demande et vraiment délicieux… je crois que je vais abuser de ces jus cette année !!!

6 Commentaires sur “Arrivée à l’IIT Chennai
  1. Benji
    Jul 29, 2006

    c’est trop fort…j’ai l’impression de relire les mails de ma soeur et francois quand ils sont arrivés en Inde…..tu es un vrai narrateur de fou…..Sacré Billou…toujours des talents cachés

  2. adrien
    Sep 10, 2006

    c’est vrai, ce récit réserve de sacrées surprises, je croyais que c’etait toi que les 200 indiens attendaient au débarquement… quelle bonne surprise que ca ne soit pas toi!

  3. Michelle
    Apr 6, 2007

    Hello

    What new since february ?
    do you know the Ceyrac association ?

    thank you for your answer

  4. Thierry
    Oct 30, 2007

    Salut, j’aimerais poursuivre mes études en Inde l’année prochaine après mon Master, mais je ne sais pas trop vers quels organismes me tourner pour préparer tout ça… Ca a l’air plutôt compliqué et très difficile de trouver des informations…
    Pourrais tu me contacter pour qu’on en discute un peu? :-)

  5. Aug 20, 2011

    Bonjour oui c’est tout bon et les gens sont heureux de chaque centime gagné.
    Aviez-vous peur d’aller seuls à l’Inde ou vous voyagez avec des amis?
    salutations!

  6. Sep 24, 2014

    merci pour cette expérience partager, je l’avoue l’Inde est une aventure extraordinaire à découvrir surtout quand on se mélange à la population et qu’on constate que c’est des grands travailleurs

Laisser un commentaire

Merci de taper les chiffres pour prouver que vous êtes humain *